Jim Morrison

Jim Morrison a résidé très peu de temps à Paris : de mars à juillet 1971. Suffisamment en tous cas pour que Paris puisse être considérée aujourd'hui comme sa ville : celle qu'il aimait, où il est mort, et où il repose désormais. Une ville dans laquelle il n'aura malheureusement eu ni l'occasion, ni le temps de se produire avec les Doors...

TOUS LES LIEUX

En jaune, les lieux les plus intéressants

1Hôtel de Médicis

214, rue Saint-Jacques - 75005 Paris

En juillet 1970, lors d'un premier séjour à Paris, entre deux voyages au Maroc et en Espagne, Jim Morrison réside pendant une semaine dans un petit hôtel du Quartier latin : l'hôtel de Médicis. Il loue la chambre n°4, au premier étage. 
L'hôtel vétuste a aujourd'hui laissé sa place à un établissement plus cossu : le petit Paris.

2Hôtel George V

31, avenue George V - 75008 Paris

Lors de son premier voyage à Paris en 1970, Jim Morrison passe  quelques jours à l'hôtel George V.
Un an plus tard, il est poursuivi aux Etats-Unis pour atteinte à la pudeur (il aurait exhibé son sexe lors d'un concert à Miami), et risque la prison. Jim est fatigué, il se sent vieux. Sur les conseils de son avocat, il décide de fuir les Etats-Unis et de s'installer à Paris. Il revient dans cet hôtel, pour y retrouver sa compagne - Pamela Courson - qui est arrivée un mois plus tôt.
Il n'aimera jamais ce palace qu’il qualifiait de "maison close à carpette rouge". Et il y restera finalement peu de temps.

3Le bar Alexandre

53, avenue George V - 75008 Paris

En fait, le 11 mars 1971, quand Jim Morrison débarque à l'hôtel Georges V avec ses valises, Pamela Courson n'est pas là. Jim va l'attendre au bar Alexandre, juste en face, au 53 avenue Georges V.
Ce bar va devenir un des préférés de Jim à Paris. Il est le théâtre de ses nombreuses saouleries. Jim laisse des pourboires importants qui lui permettent de faire accepter ses scandales à répétition. Juste devant le bar, sur le trottoir, un banc l'attend où il vient s'affaler quand il sort, en titubant.

Aujourd'hui, tout a disparu, y compris le banc. Mais les souvenirs restent.

4Rue Beautrellis

17, rue Beautreillis - 75004 Paris

Dès le 18 mars 1971, Jim et Pamela sous-louent un appartement au 17 de la rue, 3éme étage, au mannequin Élisabeth Larivière, dite Zozo. Ils vivent un moment à trois dans l'appartement, avant que Zozo s'en aille à St Tropez et laisse le couple seul.
Jim est heureux à cet endroit. Il passe beaucoup de temps à écrire et à se promener en toute liberté, dans l'anonymat. Il aime en particulier faire ses courses rue St Antoine.

5Restaurant Beautreillis

18, rue Beautreillis - 75004 Paris

Situé juste en face de leur domicile du 17, le restaurant Beautreillis est particulièrement fréquenté par Jim et Pamela. Ils s'y disputent régulièrement.

En 1990, deux fans rachètent l’endroit. Une déco spéciale Jim Morrison y est installée, au point que même les carreaux de la salle de bain où Jim est retrouvé mort sont récupérés et posés au mur.
Cependant, en 1996, le restaurant change de propriétaire. La déco est complètement refaite et les traces du chanteur sont effacées.

L'endroit s'appelle aujourd'hui le "Dindon en laisse".

6Aux Vins des Pyrénées

25, rue Beautreillis - 75004 Paris

Depuis son appartement du 17 rue Beautreillis, Jim Morrison n'avait pas long à marcher jusqu'à son caviste préféré  - Aux Vins des Pyrénées - au 25 de la rue. Il avait une nette préférence pour le vin blanc, de Bordeaux.

7Place des Vosges

Place des Vosges - 75004 Paris

Jim aimait se promener et écrire place des Vosges, située tout près de son appartement. C'est là qu'il a écrit plusieurs de ses poèmes comme "La nuit Américaine" ou "Wilderness".

Place des Vosges
Place des Vosges

8Shakespeare and Company

37, rue de la Bûcherie - 75005 Paris

Jim Morrison fréquentait pendant des journées entières la librairie anglophone.
Pendant des années, son propriétaire - George Whitman - a hébergé des écrivains en herbe de passage à Paris. La règle pour être y être logé était simple. Celui qui voulait dormir au 1er étage devait faire son lit, aider un peu à la boutique, lire un livre par jour et écrire une petite biographie. Certaines personnes ont vécu ainsi pendant plusieurs mois en ce lieu.

9Hôtel de Lauzun

17, quai d'Anjou - 75004 Paris

C’est en 1844, que le docteur Jacques Joseph Moreau, premier psychiatre à avoir travaillé sur les effets de la drogue, créa le club des Hashischins. Jim Morrison venait parfois faire un tour devant l’hôtel particulier ou résidait ce club. Il le faisait en pensant à Charles Baudelaire, son poète français préféré, qui en avait été membre. Il aimait aussi l'architecture du bâtiment.
il faut dire que, sur place, même les gouttières sont décorées !

10La Palette

43, rue de Seine - 75006 Paris

Au 43 rue de Seine, se trouve le bar La Palette que Jim Morrison fréquentait souvent.
A l’intérieur, deux salles, dont la plus grande est inscrite, comme la façade, aux Monuments Historiques.

On peut s'arrêter y boire un verre sur ses traces des nombreuses personnalités qui s'y sont arrêtées : Jim Morrison bien sûr, mais aussi Ernest Hemingway, Pablo Picasso ou encore Harrison Ford et Julia Roberts.

11The Mazet

61, rue Saint-André des Arts - 75006 Paris

Au 61 rue Saint-André des Arts, se trouve le pub anglo-saxon The Mazet, petit bout d’Angleterre qui permettait à Jim Morrison de parler anglais et de boire, comme à son habitude, une bouteille de Bordeaux blanc.
Bien qu’il ait pris du poids et laissé pousser une longue barbe de plusieurs mois, on raconte qu'il aurait été reconnu là, un jour, par un fan américain derrière son croque-monsieur et sa bouteille.

12Les Deux Magots

6, place Saint-Germain des Prés - 75006 Paris

Jim Morrison avait quelques bars privilégiés à St Germain des Près, qu'il fréquentait plus que d'autres. Parmi eux, les deux Magots - Place St Germain des Près - dont Jim appréciait l'ambiance Art déco.

13L'Astroquet

153, boulevard Saint-Germain - 75006 Paris

Au 153 du boulevard St Germain, se trouvait à l'époque de Jim et Pamela un café aujourd'hui disparu : l'Astroquet.
Jim Morrison y a rencontré le chanteur américain Phil Trainer en avril 1971. Il a immédiatement improvisé quelques duos avec lui et son groupe : Clinic.

Le bar est aujourd'hui remplacé par un hôtel.

14Café de Flore

172, boulevard St Germain - 75006 Paris

Au 172 boulevard St Germain, se trouve le bar qui était sans doute le préféré de Pamela : le café de Flore.
Le couple s'y rendait régulièrement. C’est là qu’a été réalisée la dernière interview de Jim Morrison. Il appréciait cet endroit car Sartre - une de ses sources d’inspirations - avait été, quelques années auparavant, un des habitués du lieu.

15L'Hôtel

13, rue des Beaux Arts - 75006 Paris

En mai 1971, Jim et Pamela passent 3 semaines à l'hôtel Guy-Louis Duboucheron car Zozo est rentrée de St Tropez avec des amis et elle souhaite disposer de son appartement. Jim insiste pour occuper la chambre où Oscar Wilde est décédé : la n° 16 au 1er étage. c'est là qu'il tombera un jour par la fenêtre, s'affalant sur la capot d'une voiture juste en dessous.

16Café des Phares

7, place de la Bastille - 75004 Paris

Le 2 juillet 1971, Jim passe l'après-midi en compagnie de son ami Alain Ronay, avec qui il se promène dans les rues du Marais.
Jim est alors victime d’une forte crise de hoquet, comme il en subit parfois depuis quelque temps. Une crise si forte qu'elle l’oblige à s’allonger sur un banc pour la calmer.
La crise passée, les deux amis vont boire une bière au Café des Phares sur la place de la Bastille.
Puis ils se séparent et rentrent chacun chez eux.

17L’Action Lafayette

9, rue Buffault - 75009 Paris

Dans l'après midi du 2 juillet 1971, Jim emmène Pamela au cinéma Action Lafayette voir "La Vallée de la Peur" de Raoul Walsh, avec Robert Mitchum. C'est à partir de la fin du film que les versions divergent.

Dans la version officielle, Jim et Pamela rentrent chez eux. Ils écoutent de la musique et regardent des films jusqu'à s'endormir. Dans la nuit, Pamela est réveillée par la respiration difficile et bruyante de Jim, qui refuse toutefois qu'elle appelle un médecin. Vers 5h du matin, Pamela se réveille de nouveau. Jim n'est plus là. Elle découvre son corps inerte au fond de l'eau dans sa baignoire.
Le corps ne subira pas d’autopsie et les autorités concluront à un décès dû à une insuffisance cardiaque et à une consommation d’alcool excessive.

18Le Rock’n Roll Circus

57, rue de Seine - 75006 Paris

Dans une version non officielle, devenue aujourd'hui la plus plausible, Jim Morrison serait décédé dans la nuit du 2 au 3 juillet 1971 au Rock’n Roll Circus - boîte branchée de la nuit parisienne. Il aurait succombé à une overdose d'héroïne. Il serait venu là seul, sans Pamela, pour se fournir en drogue dans ce bar qu'il connaît bien et fréquente régulièrement. Après qu'il ait discuté longuement avec deux dealers, on le retrouve mort dans les toilettes au milieu de la nuit.
Pour éviter le scandale, Sam Bernett, le tenancier des lieux, le fait transporter en cachette rue Beautreillis, où on le glisse dans un bain. C'est là que les deux versions convergent de nouveau, le 3 juillet au matin.

En 1972, le Rock'n Roll Circus a fermé pour devenir le Whisky à gogo, puis le WAGG : mêmes initiales, mais entrée par le 62, rue Mazarine.

19La Bulle

46, rue de la Montagne Sainte Geneviève - 75005 Paris

Après avoir déposé le corps de Jim chez lui, les deux dealers qui ont officié se rendent dans une autre boîte à la mode de St-Germain, La Bulle, où travaillait le DJ Cameron Watson, ex-DJ du Rock and Roll Circus. Ils lui annoncent la mort de Jim Morrison. Cameron Watson, en parle alors à d’autres clients présents dans le club La Bulle. Très vite, et avant les journaux, la rumeur sur la mort de Morrison circule dans tout Paris.

46 rue de la Montagne Sainte Geneviève
46 rue de la Montagne Sainte Geneviève

20Père Lachaise

16, rue du Repos - 75020 Paris

Jim Morrison est enterré au Père Lachaise le 7 juillet 1971 vers 9 h. Au départ, Jim voulait être incinéré et ses cendres jetées sur Venice Beach à Los Angeles. Mais lors d'une de ses balades dans Paris, avec son ami Alain Ronay, Jim lui confia que finalement il préfèrerait être enterré au cimetière du Père-Lachaise, prés d’Oscar Wilde. Ce qui fut presque fait, puisque sa tombe n'est pas juste à côté de celle de Wilde.
Seulement cinq personnes assistèrent à son enterrement : Pamela Courson, Bill Siddons son manager, Robin Wertle sa secrétaire, Alain Ronay et Agnès Varda ses amis.
Sa tombe se trouve dans le 6ème division. Très simple à l'origine, avec une croix de bois posée au sol et des coquilles St Jacques, elle a ensuite supporté un buste à l’effigie du chanteur qui fut volé en 1988. Sous son nom, l'épitaphe en grec signifie :  "fidèle à son propre démon".
Elle est un lieu de recueillement et de célébration pour les fans des Doors.

2018-05-23 08:52:00