Claude François

Fuyant l'Egypte où il est né, suite à la nationalisation du Canal de Suez, Claude François s'installe dans le sud de la France avec sa famille, en 1956. Cinq ans plus tard, jeune marié, il tente sa chance à Paris. Le succès ne se fait pas attendre : à peine plus d'un an après ses débuts, Claude François se produit déjà pour la première fois à l'Olympia.

TOUS LES LIEUX

En jaune, les lieux les plus intéressants

1Hôtel Bertha

1, rue Darcet - 75017 Paris

Claude François voit le jour le 1er février 1939 à Ismaïlia. Il grandit en Égypte jusqu'en 1956, date à laquelle sa famille rejoint le sud de la France.
A l'été 1961, il arrive à Paris avec Janet Woollacott - artiste comme lui - qu'il a épousée à Monaco l'année précédente. Tous deux s'installent à l'hôtel Bertha, sur le boulevard des Batignolles, dans une petite chambre au 6ème étage. Ils sont ainsi proches de la place de Clichy où ils peuvent fréquenter les cours de danse et les studios d'enregistrement.

2Rue Arsène Houssaye

4, rue Arsène Houssaye - 75008 Paris

A Paris, la vie de Claude n'est pas simple : il connaît ses premières déceptions. 
Le 16 septembre 1961, il décroche une audition avec le directeur artistique du label Fontana, Jean-Jacques Tilché. Il le rencontre chez lui, au 11 rue Guillaume-Bertrand près de République, mais il ne le convainc pas.
En octobre 1961, il décroche quand même un poste de batteur dans l'orchestre des "Gamblers", qui accompagne Olivier Despax au Caramel Club, une boîte branchée de la rue Arsène Houssaye qui deviendra bientôt le Madison Club. Ce job, lui permet de gagner sa vie en attendant de trouver un producteur pour enregistrer un disque.

Ce cabaret a aujourd'hui disparu.

3Rue Véron

3, rue Véron - 75018 Paris

En février 1962, Janet et Claude s'installent dans un petit appartement de deux pièces, au 2ème étage du 3, rue Véron. L'appartement est triste, il n'y a pas de salle de bains, les toilettes sont sur le palier à l'étage en dessous et le poêle à mazout fonctionne mal.
Dès le mois suivant, Chouffa - la mère de Claude ruinée par ses excès au casino - vient habiter avec eux.

4La Calavados

40, avenue Pierre 1er de Serbie - 75008 Paris

En 1962, Janet est engagée à l'Olympia dans les ballets d'Arthur Plasschaert. C'est là qu'elle rencontre Gilbert Bécaud dont elle tombe amoureuse. Elle le retrouve à La Calavados après ses concerts, et va bientôt quitter Claude François pour se remarier avec lui.

5Hôtel Magda

7, rue Troyon - 75017 Paris

En mai 1962, après sa séparation avec Janet, Claude s'installe à l'hôtel Magda, rue Troyon. Sa petite chambre est couverte de photos... de lui, punaisées partout sur les murs. Sa mère et sa sœur habitent alors dans un hôtel place Clichy.
Aujourd'hui, au rez-de-chaussée de l’Hôtel Magda, à gauche de l’escalier menant à l’étage, on peut voir une photo de Claude François, encadrée en bonne place. En souvenir de son passage en ces lieux.

Le succès n'est plus très loin : le 25 septembre 1962, Claude se produit avec son groupe en première partie de Edith Piaf, au 1er étage de la Tour Eiffel.
Et deux jours plus tard, le 27 septembre, c'est la sortie de son premier gros succès, produit par Fontana qu'il a finalement réussi à convaincre, et poussé par l'émission Salut les Copains sur Europe 1 : "Belles, belles, belles". C'est un triomphe.

6Olympia

28, boulevard des Capucines - 75009 Paris

Le 18 décembre 1962, Claude François se produit pour la première fois à l'Olympia, en première partie de Dalida.
Il y reviendra ensuite en novembre 1964, pour la première fois en vedette cette fois, pour une durée de trois semaines. Il y croisera France Gall avec laquelle il aura une liaison jusqu'en 1967.
Nouveau passage à l'Olympia du 8 au 25 décembre 1966, pour la première fois avec les Claudettes. Et enfin une dernière fois, pendant 22 jours en 1969.

746, boulevard Exelmans

46, boulevard Exelmans - 75016 Paris

En 1963, Claude François achète un appartement au 46, boulevard Exelmans, au 9ème étage : living, chambre, salle de bains, cuisine. Il y habitera jusqu'à sa mort le 11 mars 1978.
Une plaque rappelle sa présence à cette adresse.

8Rue Clément Marot

5, rue Clément Marot - 75008 Paris

En 1967, Claude François crée sa propre société de production : Flèche Production.
Il l'installe d'abord avenue Franklin Roosevelt, puis rapidement dans les locaux de Salut les Copains au 5, rue Clément Marot.
En 1969, il déménage ses activités boulevard Exelmans.

9Clinique de la Muette

46-48, rue Nicolo - 75016 Paris

Le 15 novembre 1969, Marc François voit le jour à la clinique de la Muette. Claude le cachera jusqu'en 1974 afin de préserver sa propre image auprès du public.
Le frère aîné de Marc - Claude junior - est né en 1968 à Neuilly.

Claude et ses fils
Claude et ses fils

10122, boulevard Exelmans

122, boulevard Exelmans - 75016 Paris

Sur le haut du boulevard Exelmans, au 122, non loin de son appartement, Claude François installe ses bureaux et ses nombreuses activités à partir de 1969.
On peut voir une plaque commémorative sur la façade.

11Rue de la Pompe

174, rue de la Pompe - 75016 Paris

Au 174 rue de la Pompe, exerce toujours Paul Elbaz, chirurgien qui a plusieurs fois opéré Claude François du nez.
Dès le début de sa carrière, il le trouve en effet trop gros. Il subit une première opération en 1962. Mais, lors d'un accident de voiture en 1970, il se le fracture et doit de nouveau se faire opérer. Rebelotte six mois plus tard, quand Claude percute une grille qu'il n'a pas vue en se rendant aux studios de La Gaité pour une séance d'enregistrement nocturne. 

12Avenue Percier

8 bis, avenue Percier - 75008 Paris

Marco Hino est le coiffeur de Claude François. Il exerce avenue Percier.
Sur ses conseils, Claude se lave les cheveux avec des shampoings secs. Après avoir déposé la poudre sur ses cheveux, il se masse le cuir chevelu, se brosse avec quatre brosses différentes, puis se tamponne les cheveux avec un coton imbibé d'une lotion spéciale.
Tout un programme.

13Institut Carita

11, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris

Claude François fréquente l'Institut Carita, légendaire Maison de la Beauté qui a vu défiler de nombreuses célébrités, dont Catherine Deneuve, Mireille Darc, Sylvie Vartan ou Mireille Mathieu.

carita
carita

14Studio Davout

73, boulevard Davout - 75020 Paris

Claude François enregistre dans plusieurs studios parisiens.
Parmi eux, les studios Davout, dont on peut encore voir les bâtiments au 73, boulevard Davout.
On peut aussi citer d'autres studios aujourd'hui disparus : les studios Europe 1 du boulevard Blanqui où Claude François a enregistré "Belles, belles, belles" en 1962. Ou les studios Europa Sonor au 20 bis, rue de la Gaité, où il enregistra  "Comme d’habitude" en 1967.

15Tuileries

113, rue de Rivoli - 75001 Paris

Le 30 juin 1975, Claude François donne ce qui sera - sans qu'on le sache alors -son dernier concert à Paris.
Le journaliste Yves Mourousi a organisé un concert au profit de la recherche médicale, et Claude François a bien voulu y participer. Une immense scène a été montée sur le grand bassin du Jardin.
Claude François chante devant plus de 30 000 personnes.
Lorsqu'il s'interrompt, un moment, pour regretter ce bassin qui le sépare de son public, ses fans se jettent à l'eau pour le rejoindre. Certaines y parviennent. Le service d'ordre a beaucoup de travail.
Le concert peut se terminer et se conclure par un gigantesque feu d'artifice.

16L'Elysée

55, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris

Le 17 décembre 1975, Claude François est invité à l'Arbre de Noël de l'Elysée. Devant 500 enfants invités, Cloclo entonne quelques titres en duo avec le président qui joue du piano. En fin de soirée, VGE lui offrira comme cadeau une boîte à cigares en argent avec dessus gravé une signature : "V. Giscard d'Estaing".

17Notre-Dame d'Auteuil

4, rue Corot - 75016 Paris

Le 15 mars 1978, les obsèques de Claude François sont célébrées à l'église Notre-Dame d'Auteuil, sous la pluie, en présence de sa mère et d'une foule d'admirateurs et de fans.

La mère de Claude à ses obsèques
La mère de Claude à ses obsèques

18Musée Grévin

10, boulevard Montmartre - 75009 Paris
Claude François figure en bonne place au musée Grévin.

19Le Soixante-Douze

72, rue du Chevaleret - 75013 Paris

Ce restaurant antillais est tenu par Ketty, ancienne Claudette qui a dansé avec Claude François pendant ses deux dernières années.
Elle organise chaque mois une soirée-spectacle avec un sosie du chanteur. Les fans de Claude François viennent s'y retrouver.
Dans le restaurant, elle expose des souvenirs de son passé de Claudette. "Claudette un jour, Claudette toujours" aime-t-elle à rappeler.

20Place Claude François

Place Claude François - 75016 Paris

A l'angle du boulevard Exelmans et de l'avenue de Versailles, une place Claude François a été inaugurée en 2000.

2018-05-09 11:44:00