La présidentielle de 2007

L'élection de 2007 est particulière dans l'histoire des élections présidentielles françaises. Marquée par la promesse de renouvellement incarnée par ses deux principaux candidats - Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal - elle est aussi la première qui se joue en partie sur Internet, avec l'apparition des premiers réseaux sociaux.

TOUS LES LIEUX

En jaune, les lieux les plus intéressants

1Porte de Versailles

34, boulevard Victor - 75015 Paris

Le 14 janvier 2007, Nicolas Sarkozy est investi candidat à l'élection présidentielle lors du Congrès de l'UMP organisé au Parc des Expositions à Paris. Devant 60 000 militants, il prononce un discours fleuve à la tribune. C'est le lancement de sa campagne, qui le conduira 4 mois plus tard à l'Elysée.

Puisqu'à part les souvenirs et les promesses, il ne reste plus grand chose de ce moment, vous pouvez profiter de votre passage sur place pour visiter le Palais des Sports, juste à côté, où tant d'évènements sportifs, de spectacles et de concerts mythiques se sont déroulés.

2Rue d'Enghien

18, rue d'Enghien - 75010 Paris

Dès le 15 janvier, Nicolas Sarkozy inaugure son quartier général de la rue d'Enghien.

3Rue La Boétie

55, rue La Boétie - 75008 Paris

Le siège de l'UMP est l'autre grand pôle de la campagne du candidat Sarkozy. Soucieux de prendre ses distances avec son parti pour s'afficher en homme libre, il ne peut toutefois pas passer par pertes et profits son soutien politique, juridique et financier, le professionnalisme de sa centaine de permanents et l'enthousiasme de ses 330 000 militants.
La première difficulté consistera pour lui à mettre du liant entre les deux sites et à assurer la fluidité des personnes. Pourtant, entre l'UMP, métro Miromesnil, et le QG, métro Bonne-Nouvelle, il n'y a que six stations. Et c'est direct par la 9.

Le siège de l'UMP
Le siège de l'UMP

4Boulevard Saint-Germain

282, boulevard Saint-Germain - 75007 Paris

Ségolène Royal installe son QG dans un appartement de 380 m², doté d'une douzaine de pièces distribuées par un long couloir, au troisième étage d'un immeuble bourgeois. Y travaille une équipe d'une quarantaine de personnes si l'on tient compte des petits jeunes de la blogosphère. Les murs sont blancs et le mobilier spartiate. 
Le QG est surnommé par certains "la cité interdite". Le siège officiel de la campagne se trouve quelques centaines de mètres de là, rue de Solférino, dans les locaux du PS.

5Rue de Solférino

10 rue de Solférino - 75007 Paris

Le 22 janvier, Ségolène Royal inaugure son autre QG - officiel celui-là - au siège du PS. Ce double QG pose questions. "Boulevard Saint-Germain, c'est une annexe où la candidate décompresse dans le calme" explique Jean-Louis Bianco, son directeur de campagne.
Le soir de sa défaite, le 6 mai, c'est 
depuis le toit de Solférino que Ségolène Royal viendra remercier ses partisans.

Une petite ballade dans le quartier - fort agréable - permettra de découvrir ce lieu où le PS a élé domicile entre 1980 et 2018.

6Rue de l'Université

133 bis, rue de l'Université - 75007 Paris

Le 133 bis, rue de l’Université, une ancienne imprimerie de brique blanche aux stores orange est devenue en l’an 2000 le siège de l’UDF. Une petite maison aux volets verts s’y adosse : c'est le QG de François Bayrou.

7Gare du Nord

18, rue de Dunkerque - 75010 Paris

Le 27 mars, la simple interpellation d'un voyageur sans billet à la Gare du Nord va dégénérer en bataille rangée entre groupes de manifestants et forces de l'ordre. Cet incident, largement exploité par certains candidats, va marquer un tournant dans la campagne.

8Rue Cler

47, rue Cler - 75007 Paris

Entre les deux tours, Ségolène Royal décide de proposer une alliance à Bayrou. Dans le plus grand secret, elle se rend à son domicile parisien, un soir à la nuit. Mais Bayrou refuse de lui ouvrir. Ségolène Royal rentre chez elle sans même être descendue de voiture. L'idée d'alliance a tourné court. A la place, un débat entre les deux protagonistes sera organisé.

Vous pouvez aller faire un tour sur place. La rue est agréable, piétonne, non loin de l'Ecole Militaire, du Champs de Mars et des Invalides.

L'appartement de François Bayrou, au 3ème étage
L'appartement de François Bayrou, au 3ème étage

9Hôtel The Westin

3, rue de Castiglione - 75001 Paris

Le 28 avril 2007, un débat est organisé, avant le deuxième tour, à l'initiative de Ségolène Royal, entre les deux perdants du premier. Un situation inédite qui crée la polémique. Le débat sera courtois, mais ne débouchera sur rien de concret, François Bayrou restant ferme sur ses positions.

Même si c'est un peu cher, vous pouvez aller prendre un verre dans le jardin.

10Bercy

8, boulevard de Bercy - 75012 Paris

Le 29 avril, Sarkozy organise un dernier grand meeting à Bercy. La tendance est plutôt bonne pour lui, et tous les sondages le donnent vainqueur. Devant une salle archicomble et un parterre de personnalités de la politique et du show business, il apparaît plus déterminé que jamais à gagner la bataille pour l’Elysée.

11Stade Charlety

99, boulevard Kellermann - 75013 Paris

Le 1er mai 2007, Ségolène Royal organise un grand meeting au stade Charlety. En dépit de l'enthousiasme qu'elle suscite auprès de ses partisans, elle reste en retrait dans les sondages, et c'est un peu, pour elle, le meeting de la dernière chance. Un meeting à la fois politique et festif, avec la présence de nombreux artistes. Ce sera un succès. Insuffisant toutefois pour inverser la tendance.

12Place de la Concorde

Place de la Concorde - 75008 Paris

Le soir de sa victoire, le 6 mai, Nicolas Sarkozy retrouve ses partisans place de la Concorde. 10 000 personnes en liesse fêtent leur vainqueur. Pourtant, Sarkozy vit en ces instants un drame personnel douloureux : il a passé la journée sans sa femme Cécilia, qui n'est même pas allée voter. Elle a décidé de le quitter.

13Le Fouquet's

99, av. des Champs-Élysées- 75008 Paris

En fin de soirée, le 6 mai 2007, Sarkozy fête sa victoire en plus petit comité au Fouquet's, sur les Champs Elysées, entouré de 55 invités triés sur le volet : des patrons d'entreprises et des personnalités des médias et du spectacle, en plus de quelques proches et de responsables politiques.
Cette soirée lui sera toujours reprochée.

A l'occasion d'une ballade sur les Champs, vous pouvez vous arrêter prendre un café, à l'intérieur ou en terrasse, pour découvrir le lieu. Attention toutefois : le restaurant a brûlé en mars 2019, et il est en travaux pour plusieurs mois.

2018-02-09 14:02:00