Auguste Rodin

Auguste Rodin naît à Paris en 1840. C'est dans cette ville qu'il va passer l'essentiel de sa vie, où il apprendra le dessin et la sculpture, rencontrera sa femme... et la plus célèbre de ses maîtresses : Camille Claudel. A sa mort, il laisse une oeuvre colossale, qu'on peut aujourd'hui admirer librement en plusieurs lieux de la Capitale.

TOUS LES LIEUX

En jaune, les lieux les plus intéressants

1Rue de l'Arbalète

3, rue de l'Arbalète - 75005 Paris

Auguste Rodin voit le jour à Paris, le 12 novembre 1840, au 3 rue de l'Arbalète, dans le bas de la rue Mouffetard.
Ses parents se sont installés à Paris au début des années 30, et se sont mariés en 1836.
Son père travaille à la préfecture de Police. Sa mère s'occupe de ses enfants : elle en aura trois.

Auguste grandit dans le quartier de la Mouffe, plutôt pauvre à l'époque.
Il fréquente l'école primaire des frères de la doctrine chrétienne, au 10 rue Rollin, avant d'être envoyé en pension chez son oncle, à Beauvais, entre 1851 et 1853.

2Rue des Fossés St Jacques

12, rue des Fossés St Jacques - 75005 Paris

En 1854, la famille Rodin s'installe au 12, rue des Fossés St Jacques.
Auguste, de retour de Beauvais, habite pendant 3 ans à cette adresse.
En 1857, nouveau déménagement juste à côté, au 6 de la même rue. Auguste habite encore là 3 ans, avant que ses parents s'installent au 91, rue de la Tombe Issoire en 1862.

3Rue de l'École de Médecine

5, rue de l'École de Médecine - 75006 Paris

En 1854, à l'age de 14 ans, Auguste Renoir entre à l'École spéciale de dessin et de mathématiques, au 5 rue de l'École de Médecine. On appelle alors cet établissement "la Petite École", devenue aujourd'hui l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs.
Auguste y découvre la sculpture.
A cette époque, il fréquente assidûment le Département des estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France - au 58 rue de Richelieu - ainsi que le Louvre, où il s'entraîne à dessiner

Auguste quitte la Petite école en 1857, avant d'échouer trois fois au concours d'entrée aux Beaux Arts.

4Rue du Faubourg Saint-Jacques

68, rue du faubourg Saint-Jacques - 75014 Paris

En 1862, suite au décès de sa sœur aînée, Auguste Rodin traverse une période mystique et intègre en tant que novice la Congrégation du Très St Sacrement, située alors au 57, rue du Faubourg Saint-Jacques.
Il y reste 2 ans, avant de la quitter sur les conseils du père Eymard, son fondateur, qui n'a pas senti chez lui une réelle vocation. 
Entre temps, Auguste a tout de même eu le temps de réaliser un buste dudit père Eymard.

5Théâtre des Gobelins

73, avenue des Gobelins - 75013 Paris

Lorsqu'il quitte le séminaire, en 1863, Auguste Rodin habite pour la première fois seul, au 20, rue de la Reine Blanche.

L'année suivante, en 1864, alors qu'il travaille tout près de là, au fronton du théâtre des Gobelins, il rencontre Rose Beuret, jeune fille de cultivateur et ouvrière couturière, âgée de 20 ans, qui lui servira de modèle et deviendra sa compagne.
Avec elle, il va travailler jusqu'en 1865 dans une ancienne écurie - rue Le Brun, toujours dans le quartier - qui lui servira d'atelier. L'écurie et l'atelier ont aujourd'hui disparu.

6Rue Marcadet

175, rue Marcadet - 75018 Paris

Entre 1865 et son départ à Bruxelles en 1871, Auguste Rodin va d'abord habiter rue Hermel, dans le 18ème arrondissement. Puis au 175, rue Marcadet.
A partir de 1864, il travaille dans un atelier du boulevard de Clichy qu'il occupera jusqu'en 1871

En 1870, Auguste Rodin est mobilisé comme caporal dans la Garde Républicaine au moment de la guerre franco-prussienne. Il est rapidement réformé pour myopie, et s'installe en Belgique pour 7 ans.

175, rue Marcadet
175, rue Marcadet

7Rue Bretonvilliers

3, rue de Bretonvilliers - 75004 Paris

En 1877, de retour à Paris, Auguste Rodin habite au 3, rue Bretonvilliers, sur l'île St Louis.

C'est à cette période qu'il réalise sa première grande œuvre, l'Âge d'airain. Sa statue donne une telle impression de vie qu'on l'accuse d'avoir effectué un moulage sur le vif. Après ce succès retentissant, les commandes officielles abondent et Rodin devient un portraitiste reconnu de la haute société.

8Rue St Jacques

268, rue St Jacques - 75005 Paris

Entre 1877 et 1882, Auguste Rodin habite au 268, rue St Jacques.
Il occupe successivement plusieurs ateliers :
- en 1880 : au dépôt des marbres, que lui a octroyé l'Etat, au 216 rue de l'Université, aujourd'hui remplacé par le musée du Quai Branly
- entre 1882 et 1884 : au 39, rue du Faubourg St Jacques
- et à partir de 1887 : un peu plus loin, au 17 rue du Faubourg Saint-Jacques, aujourd'hui remplacé par l'hôpital Cochin.

Durant cette période, Auguste Rodin réalise deux oeuvres majeures : Saint Jean-Baptiste en 1878, et La porte de l'Enfer en 1880.

9Rue de la Grande Chaumière

10, rue de la Grande Chaumière - 75006 Paris

En 1882, Auguste Rodin remplace son ami Alfred Boucher comme professeur d'un groupe de jeunes sculptrices à l'Académie Colarossi, au 10 rue de la Grande Chaumière.
Parmi elles, Camille Claudel - alors âgée de 19 ans - qu'il remarque immédiatement comme la plus douée de ses élèves.
Auguste Rodin et Camille Claudel vont alors entretenir une relation artistique et amoureuse passionnée et tumultueuse, devenue légendaire, qui durera de quinze ans.

En 1882, Rodin réalise le Penseur, une de ses œuvres les plus célèbres.

10Rue de Bourgogne

71, rue de Bourgogne - 75007 Paris

Entre 1884 et 1890, Auguste Rodin habite au 71, rue de Bourgogne.

En plus de ses ateliers au dépôt des marbres et rue du Faubourg St Jacques - qu'il continue de fréquenter - Rodin travaille successivement :
- 17, rue Saint-Eugénie, dans le 15ème, en 1885
- 22, rue de l'Exposition, dans le 7ème, en 1886
- 10, rue Poinsot, dans le 14ème, en 1886 et 1887
- 117, boulevard de Vaugirard, dans le 15ème, entre 1886 et 1890.

Difficile de s'y retrouver aujourd'hui, car beaucoup de ces numéros ont changé.

Toujours est-il qu'inspiré par sa passion pour Camille Claudel, Auguste Rodin réalise à cette période l'Eternel Printemps (1884) et le Baiser (1886). Ainsi que les Bourgeois de Calais (1885). 

11Rue des Grands Augustins

23, rue des Grands Augustins - 75006 Paris

A partir de 1890, Auguste Rodin s'installe au 23, rue des Grands Augustins. Il y restera jusqu'en 1892, date à laquelle il s'exilera définitivement à Meudon.

Il occupe plusieurs ateliers :
- 36, rue des Fourneaux - devenue aujourd'hui la rue Falguière - entre 1877 et 1889
- 113, boulevard d’Italie - devenu Boulevard Auguste Blanqui - où il travaille avec Camille Claudel entre 1888 et 1897
- 68, boulevard d'Italie - à la Folie Neubourg - entre 1890 et 1902.

C'est durant cette période qu'il réalise le controversé Monument à Balzac (1888), ainsi que le buste de Victor Hugo (1890).

12Rue de Varenne

75, rue de Varenne - 75007 Paris

Après 15 ans passés à Meudon, Auguste Rodin revient s'installer à Paris en 1908.
Il réside à l'hôtel Biron, rue de Varenne : un vieil hôtel particulier du XVIIIe siècle menacé de démolition. Il y reçoit admirateurs, journalistes, marchants et collectionneurs
Très vite, Rodin projette d’en faire son musée.
En 1916 il donne à l’État tout son œuvre en plâtre, marbre, bronze, pierre ainsi que ses dessins en demandant à l’Etat de garder ces collections dans l’hôtel. L’Assemblée nationale vote l’établissement de ce musée à l’hôtel Biron le 15 décembre 1916.
Il devient le musée Rodin qui ouvrira ses portes en 1919.

Entre temps, Auguste Rodin s'est éteint à Meudon le 17 novembre 1917, des suites d'une pneumonie faisant suite à une précédente congestion cérébrale.
Début 1917, il avait épousé Rose Beuret, qui était décédée juste après, en février.
Les deux époux sont inhumés, côte à côte, à Meudon.

13Station Varenne

2, boulevard des Invalides - 75007 Paris

Juste à côté du musée Rodin, dans la station de métro Varenne sur la ligne 13, on peut voir les reproductions du Penseur et du Monument à Balzac.
Il vous en coûtera un ticket de métro.

14Place Rodin

Place Rodin - 75016 Paris

La place Rodin se trouve dans le 16ème arrondissement, derrière la Maison de la Radio.
On peut y voir une reproduction de l'Âge d’Airain.
Cette oeuvre est la première statue en bronze de Rodin. Lors de sa présentation, en 1877, elle apparut si parfaite que Rodin fut accusé d’avoir moulé directement sur le corps du modèle. Un scandale qui aurait pu lui coûter sa carrière.
Après la polémique, Rodin décida de ne plus sculpter grandeur nature, préférant l’agrandissement ou la réduction de ses figures.

15Lycée Rodin

19, rue Corvisart - 75013 Paris

Dans la cour du lycée Rodin, dans le 13ème, on trouve une autre reproduction de l'Âge d'airain.

16Jardin des Tuileries

113, rue de Rivoli - 75001 Paris

Dans le Jardin des Tuileries, proches du musée de l'Orangerie, on peut admirer quatre œuvres de Rodin :
- sur la pelouse à gauche quand on tourne le dos à la place de la Concorde : Ève, L’Ombre et La Méditation.
- et sur la terrasse, devant l'entrée : Le Baiser.

17Boulevard Raspail

136, boulevard Raspail - 75006 Paris

Sur le boulevard Raspail, à l'angle avec le boulevard Montparnasse, se trouve un exemplaire du Monument à Balzac.

Le projet de réaliser un monument à la gloire de Balzac est mis en oeuvre, en 1885, par Emile Zola qui préside la Société des gens de lettres. La commande est confiée au sculpteur Henri Chapu qui malheureusement décède avant d'avoir réalisé la statue. Zola charge donc Rodin de reprendre le projet.
Il suscitera une immense polémique en raison du retard dans la livraison de la statue et surtout de sa réalisation, très éloignée des standards habituels.
Rodin, vexé, rembourse les sommes reçues pour cette commande et se retire à Meudon avec sa statue.
Ce n'est qu'en 1939, cinquante ans après la commande passée à Rodin, et vingt ans après sa mort, que la statue sera finalement inaugurée boulevard Raspail.

18Angle des avenues Henri-Martin et Victor Hugo

198, avenue Victor Hugo - 75016 Paris

A l'angle des avenues Henri-Martin et Victor Hugo, dans le 16ème arrondissement, se trouve une statue de Victor Hugo.

Le monument est commandé à l'origine, en 1896, pour être installé au Panthéon. Victor Hugo est représenté nu parmi les muses. Mais il est refusé. Un nouveau projet, sans les muses, en marbre est alors installé au Palais-Royal, puis au musée Rodin en 1934. Deux exemplaires en bronze en sont tirés : le premier, installé en 1964 à l'angle de l'avenue Henri-Martin et de l'avenue Victor-Hugo ; le deuxième fondu en 1997 pour le musée Rodin.

A noter que l'avenue Rodin se trouve juste à côté.

19Cimetière du Montparnasse

3, boulevard Edgar Quinet - 75014 Paris

César Franck est un compositeur et organiste français d’origine belge, marqué par l’influence de Bach et de Beethoven. Il est inhumé dans la division 26 du cimetière de Montparnasse (dans la partie côté boulevard Raspail, au delà de la rue Emile Richard).
La tombe se situe au milieu de la parcelle, en bordure sur l'avenue Thierry.
La stèle est surmontée d'un médaillon dessiné par Rodin.

20Hôtel de Ville

Place de l'Hôtel de Ville - 75004 Paris

Parmi toutes les statues qui ornent l’Hôtel de Ville, se trouve celle de D'Alembert, sculptée par Auguste Rodin en 1882. La statue se situe tout à fait à gauche de la façade principale, à l'angle avec la rue de Rivoli, au niveau du 2ème étage.
D'Alembert est - avec Montesquieu - l'un des promoteurs de l'Encyclopédie.

21Square des Poètes

1, avenue du Général Sarrail - 75016 Paris

Au Square des Poètes, près des serres d'Auteuil, se trouve un buste de Victor Hugo parmi bien d'autres poètes. Il est l'oeuvre de Auguste Rodin.
Il est presque à l'entrée, depuis la Porte d'Auteuil, en suivant l'allée sur la gauche.

22Jardin du Luxembourg

Jardin du Luxembourg - 75006 Paris

La stèle dédiée à Stendhal se situe près de l'entrée du Jardin par le boulevard St Michel. Elle a été inaugurée le 28 juin 1920. Elle est ornée d'un médaillon qui est l'oeuvre de Auguste Rodin.
En observant bien, on remarque des traces d'impacts de balles sur la stèle. Ils datent de la Libération de Paris en août 1944, et des combats qui eurent lieu au Jardin du Luxembourg, tenu par les nazis.

23Place Prosper-Goubaux

Place Prosper-Goubaux - 75008 Paris

Au centre de la Place Prosper-Goubaux, près de Parc Monceau, trône un buste de Henry Becque - auteur et dramaturge français du XIXème siècle.
Il est l'oeuvre de Auguste Rodin, inauguré en 1908.

24Cimetière de Montmartre

20, avenue Rachel - 75018 Paris

Au cimetière de Montmartre, on peut voir deux œuvres de Auguste Rodin.

- un buste sur la tombe de Jules-Antoine Castagnary, dans la 18ème division, près de l'entrée de la rue Rachel, en bordure de la placette sous le viaduc.
- un médaillon sur la tombe de Stendhal, dans la 30ème division, à l'angle de l'avenue de la Croix et de l'avenue de Montmorency. Stendhal avait à l'origine été inhumé dans la 18ème division. Mais il a été déplace ensuite lors de l’installation du viaduc Caulaincourt en 1962.

25Cimetière de Passy

2, rue du Commandant Schloesing - 75016 Paris

Dans la 8ème division du cimetière de Passy, repose Jehan de Bouteiller, homme politique français du XIXème siècle. Sa tombe est ornée d'un médaillon réalisé par Auguste Rodin.

26Musée d'Orsay

1, rue de la Légion d'Honneur - 75007 Paris

On trouve de nombreuses œuvres de Auguste Rodin au musée d'Orsay : l'Âge d'airain, la Porte de l'Enfer, le Monument à Balzac en particulier... mais bien d'autres encore.
A voir absolument. 

27Musée Grévin

10, boulevard Montmartre - 75009 Paris
Rodin figure au musée Grévin, mais uniquement dans les mains de Camille Claudel qui réalise son buste.

28Petit Palais

Avenue Winston Churchill - 75008 Paris

Le Petit Palais compte, dans ses collections, plusieurs œuvres et représentations de Rodin.
Toutes ne sont pas toujours exposées. Mais le musée est gratuit, et on peut y passer de temps en temps pour voir celles qui sont présentées.

2019-01-14 08:27:00